La compagnie

La compagnie

Fondée en 2000 par la chorégraphe et directrice artistique Hélène Langevin, la compagnie Bouge de là crée, produit, diffuse et fait la promotion d’oeuvres de danse contemporaine de grande qualité destinées au jeune public. Elle demeure d’ailleurs à ce jour l’une des rares compagnies de danse professionnelle au Québec à s’y consacrer exclusivement. L’organisme réalise également des activités de médiation culturelle visant la jeunesse et la famille de manière à approfondir l’expérience artistique du spectateur et à contribuer au rayonnement de la danse. Les actions de Bouge de là se déploient à l’échelle locale, nationale et internationale.

Bouge de là place l’enfant au cœur de sa démarche en lui offrant un contact bénéfique et heureux avec la danse, une expérience qui interpelle ses sens et suscite chez lui l’envie de se mettre en mouvement. La compagnie veut permettre au plus grand nombre d’enfants possible de découvrir la discipline, de s’exprimer par le mouvement et de goûter au plaisir de danser ensemble – et que cette découverte s’imprègne en eux de manière significative et durable.

La compagnie propose des spectacles de danse contemporaine empreints d’humour et de poésie intégrant diverses disciplines artistiques (vidéo, théâtre, ombres chinoises) et compte huit oeuvres à son répertoire : La Tribu Hurluberlu (2000), Comme les 5 doigts de la main (2003), CHUT !! (2005), Vieux Thomas et la petite fée (2008), L’atelier (2010), Ô lit ! (2013), 26 lettres à danser (2016) et À travers mes yeux (2018). À ce jour, plus de 1 200 représentations ont été données partout au Canada et, plus récemment, en Chine, rejoignant ainsi près de 300 000 jeunes spectateurs.

En 2017, Bouge de là lance le jeu 26 cartes à danser, une initiative pédagogique et artistique unique qui connaît un vif succès auprès du milieu scolaire et des familles, et qui a par ailleurs franchi les frontières du Québec pour se retrouver ailleurs au Canada et en Europe.

En 2019, Hélène Langevin reçoit le Prix du CALQ | Meilleure oeuvre chorégraphique 2018-2019 au Québec aux Prix de la danse de Montréal pour sa plus récente création, À travers mes yeux.

APPROCHE CRÉATIVE

Bouge de là a développé une approche créative afin d’initier les jeunes à l’art chorégraphique et de rendre la danse plus accessible à la jeune génération. Privilégiant à la fois une véritable démarche contemporaine et un métissage des arts, la compagnie propose aux enfants des spectacles de danse toujours ludiques et actuels. En fusionnant la danse avec différentes disciplines artistiques, la chorégraphe s’assure que l’expérience de la transdisciplinarité s’avère inoubliable pour les enfants. Ainsi, les jeunes de tous âges ont accès à une danse décloisonnée et décomplexée, un art majeur qui fait appel autant à leur sens artistique qu’à leur imaginaire.

MÉDIATION CULTURELLE

L’éducation et la sensibilisation des enfants à la danse sont au cœur de la mission artistique de Bouge de là. Forte de sa grande expérience comme enseignante en danse créative, Hélène Langevin propose au jeune public de nombreuses activités de médiation culturelle.

À l’amorce d’une nouvelle création, la chorégraphe entame sa recherche et ses réflexions en visitant des classes du primaire. Ces ateliers dansés qu’elle présente aux enfants lui permettent d’écouter leurs idées et d’observer leurs réactions. Régulièrement, Hélène Langevin les invite en résidence de création auprès des danseurs professionnels afin qu’ils observent à leur tour le processus de création en danse et puissent réagir directement à l’ébauche chorégraphique à laquelle ils ont participé. Cet aller-retour l’amène à s’interroger sur ses hypothèses de travail, à les valider ou les infirmer, et favorise la construction de l’œuvre en cours en adéquation avec le senti et l’expérience vécus par l’enfant spectateur.

En accompagnement à la diffusion des œuvres de Bouge de là, Hélène Langevin conçoit également pour chacune d’entre elles des ateliers créatifs liés à la thématique du spectacle.

C’est par ces multiples actions que Bouge de là atteint son objectif : offrir à l’enfant un heureux contact avec la danse, une expérience qui interpelle ses sensations et qui suscite chez lui l’envie de se mettre en mouvement.

DISTINCTIONS

Reconnue par le public comme par la critique, la compagnie se distingue à de nombreuses reprises. En octobre 2019, la pièce À travers mes yeux se voit couronnée Prix du CALQ | Meilleure oeuvre chorégraphique 2018-2019 au Québec aux Prix de la danse de Montréal. Il s’agit de la première fois qu’une oeuvre jeune public est ainsi primée ! En octobre 2008, la pièce Vieux Thomas et la petite fée est en nomination dans la catégorie Jeunes publics aux Prix de la critique remis par l’Association québécoise des critiques de théâtre. Ce spectacle, ainsi que Comme les 5 doigts de la main, permet également à la compagnie d’être en nomination pour le Prix de la tournée RIDEAU. C’est L’atelier qui raflera finalement la récompense en 2012.

Bouge de là rayonne également à l’extérieur des frontières du Québec, où elle impose de plus en plus sa présence. En 2012, 2015 et 2019, ses pièces L’atelier, Ô lit ! et 26 lettres à danser sont nommées par la Toronto Alliance of the Performing Arts aux Dora Mavor Moore Awards dans la catégorie Production de l’année de la division Jeune public à Toronto. En 2013, Bouge de là se distingue également en se retrouvant parmi les finalistes de la catégorie « Compagnie artistique de l’année » dans le cadre des BC Touring Council Annual Awards (Réseau des diffuseurs de la Colombie-Britannique).

RAYONNEMENT

En 2016, sur l’invitation du Art Space for Kids (ASK), en Chine, Bouge de là traverse l’océan pour la première fois pour y présenter deux séries de représentations de 26 lettres à danser, en plus d’ateliers de médiation culturelle aux enfants chinois. En novembre 2019, la compagnie poursuit son développement international avec une première sortie dans quatre villes du Mexique et y présente une version espagnole : 26 letras para bailar. En tant que chef de file de la création chorégraphique pour le jeune public au Canada, la présence de Bouge de là sur les scènes internationales constitue une vitrine extraordinaire pour faire rayonner la création jeune public canadienne ainsi que le savoir-faire exceptionnel de nos artistes et concepteurs.

En 2019, 26 lettres à danser devient la première oeuvre jeunesse à faire l’objet d’une captation audiovisuelle par la Société Radio-Canada (SRC). La société d’État a en effet acquis les droits de diffusion de l’oeuvre pour une période d’un an sur les ondes de la SRC et d’ARTV et de deux ans pour les plateformes web TOU.TV, TOU.TV Extra et Illico. La diffusion sur les ondes d’ICI Télé aura lieu le 5 janvier 2020, à 17 h 30, juste à temps pour le début des festivités entourant les 20 ans de la compagnie !

RÉSIDENCE

En 2006, Bouge de là devient la compagnie en résidence à la Maison culturelle et communautaire de Montréal-Nord. Chaque année, l’arrondissement lui permet ainsi de profiter de ses installations pour travailler et créer ses nouvelles œuvres ou pour remonter les pièces avant qu’elles prennent la route. C’est avec grande fierté que Bouge de là présente ses spectacles en première mondiale aux citoyens de Montréal-Nord.

IMPLICATION

En septembre 2014, Bouge de là organise le premier Colloque sur la danse jeune public, en étroite collaboration avec la compagnie PPS Danse ainsi que le Département de danse de l’UQAM. L’événement, qui a rassemblé une centaine de personnes, a été un lieu de réflexion et de ressourcement pour tous les acteurs du milieu (diffuseurs, chorégraphes, interprètes, travailleurs culturels, enseignants et étudiants). Cette initiative a permis de faire l’état des lieux de notre discipline, de définir, nommer, décortiquer, observer, valoriser et assurer la reconnaissance de la création dédiée au jeune public et, finalement, susciter des échanges interdisciplinaires constructifs et le partage d’expertise. En plus de jouir d’une belle vitrine médiatique (Le Devoir, la Revue JEU, émissions Médium large sur les ondes d’Ici Première et Entrée principale présentée à Ici Radio-Canada Télé), le Colloque a inspiré diverses autres initiatives.

OBJECTIF CARBONEUTRE

Depuis la saison artistique 2018-2019, Bouge de là a fait le choix de calculer l’impact de ses déplacements en termes d’émissions de dioxyde de carbone (CO2) causées par l’ensemble de ses activités de recherche, de création, de diffusion, de médiation et de développement de marchés. Notre environnement étant de plus en plus exacerbé par le développement exponentiel de l’activité humaine, nous pensons que l’entreprise du 21e siècle se doit de faire sa part. C’est pourquoi nous compensons dorénavant les émissions de CO2 occasionnées par l’ensemble des activités de la compagnie via l’achat de crédits carbone.