Vieux Thomas et la petite fée

Vieux Thomas et la petite fée

Une minuscule fillette découverte blessée sur une plage et c’est toute la vie de Vieux Thomas qui bascule soudain dans le bonheur. Adieu ronchonnements, colère, amertume, finies les injures lancées aux étoiles, le vieil homme redécouvre la joie et l’émerveillement. Cette petite fille serait-elle une fée? Adapté de l’album jeunesse éponyme de Dominique Demers illustré par Stéphane Poulin, Vieux Thomas et la petite fée évoque avec optimisme les cycles de la vie et emmène les enfants à la rencontre de deux personnages attachants qui prennent soin l’un de l’autre, et font éclore ce qu’il y a de meilleur en eux.

Poétique et impressionniste, la chorégraphie d’Hélène Langevin nous entraîne au bord de la mer. Tantôt calme, douce et portante, tantôt agitée et parfois franchement en colère, l’eau se fait l’écho des émotions de Vieux Thomas, et apporte la transformation, le changement.

La vidéo devient ici un élément scénographique, offrant la mer comme décor et l’infini comme perspective. La chorégraphe réitère sa collaboration avec Bernard Falaise, dont la trame sonore originale contribue à la création de l’atmosphère maritime et émotionnelle du spectacle. Devant les yeux des enfants nouvellement initiés, trois des interprètes – Audrey Bergeron, Caroline Laurin-Beaucage, Jean-François Légaré – ont le défi de représenter les différentes textures et les différents états de l’eau, tandis que Guillaume Chouinard incarne un vieil homme ramené à la joie et Ève Boissonnault une petite fée pleine de vie.

Vieux Thomas et la petite fée nous invite à pénétrer dans un monde d’émotions où le renouveau est possible. Comme le conte de Dominique Demers, la chorégraphie laisse la part belle à l’imaginaire et le champ libre à l’interprétation des enfants. Plus qu’une adaptation, le spectacle est une re-création dans laquelle la danse et son pouvoir évocateur prennent toute leur mesure.

*Vieux Thomas et la petite fée était finaliste dans la catégorie Jeunes publics, aux Prix de la critique remis pour la saison 2007-2008 par l’Association québécoise des critiques de théâtre (AQCT).

Critiques

« Langevin réussit encore à faire de la danse un objet poétique parfaitement lisible pour les enfants. »
Le Devoir

« C’est formidable visuellement, c’est formidable chorégraphiquement. […] Il y a des jeux d’ombres chinoises absolument magiques. […] C’était à lire et c’est à voir maintenant ! »
Samedi et rien d’autre, Première chaîne de Radio-Canada

« Vieux Thomas va droit au cœur. […] La chorégraphe contemporaine Hélène Langevin dose habilement le plaisir, l’aventure et l’émotion pour conquérir son jeune public – qui répond par une vaste gamme d’émotions allant du rire… aux larmes. Le fascinant récit aborde la solitude, l’amitié, l’amour, la vie et la mort. […] Avec tendresse et empathie, Guillaume Chouinard montre la croissance affective et l’éventuelle déchéance physique de Thomas. Le pas de deux qu’il exécute avec une fée imaginaire (dansé avec brio par Ève Boissonnault) est un bijou de comédie. »
The Gazette

« On est resté très très près de l’histoire de Dominique Demers. […] La scénographie de Richard Lacroix est extraordinaire. Tout le fond de scène c’est un écran avec projections vidéo de la mer dans tous ses états. Cette mer va rouler jusqu’à nous parce que le plancher la prolonge par des effets d’éclairages mais aussi par le jeu de trois danseurs qui représentent les eaux.[…] ils incarnent l’eau dans tous ses états […] Ce travail est vraiment éblouissant. Il y a trois danseurs qui le font avec brio. […] L’ingéniosité de cette proposition de mise en scène est formidable. […] Les enfants comprennent parfaitement ce qui se passe. Un très joli spectacle. »
C’est bien meilleur le matin, Première chaîne de Radio-Canada

« Un palpitant voyage entre terre et mer. Alliant théâtre, danse et effets visuels, la pièce Vieux Thomas et la petite fée sait à la fois interpeller l’imaginaire des tout-petits et émouvoir les plus grands. […] La trame sonore soutient parfaitement l’atmosphère maritime et les émotions changeantes des personnages qui sont interprétés avec brio. […] Un vrai vent de fraîcheur qui sera sans doute apprécié de toute la famille. »
Le Journal de Montréal

« Dans Vieux Thomas et la petite fée, les vagues de la mer dansent avec les fées. […] Un spectacle pour les néophytes et les adeptes de la danse contemporaine. […] Le spectacle a tout pour plaire aux enfants, une histoire touchante, un personnage qui fait peur et un geste héroïque. »
Le Téléjournal, Télévision de Radio-Canada

« Ce spectacle de danse destiné aux enfants capte l’attention. Les cinq danseurs-comédiens parviennent à nous raconter l’histoire du vieux Thomas, malgré l’absence de dialogues, ce qui n’est pas rien. […] La chorégraphie d’Hélène Langevin est pleine de belles trouvailles, notamment ces trois danseurs qui donnent l’illusion du mouvement de la mer. »
La Presse

« Cette fois-ci, elle réussit encore à faire de la danse un objet poétique parfaitement lisible pour les enfants. […] Elle a aussi judicieusement transposé les scènes qui se déroulent dans la cabane de Thomas en ombres chinoises. La technique qu’elle a développée dans CHUT!! et qui se peaufine, délimite les scènes extérieures de intérieures et contribue à la magie du conte, par des jeux de perspective.
Le Devoir

Vieux Thomas et la petite fée a fait l’objet de 164 représentations entre 2008 et 2011.

Interprètes

AUDREY BERGERON
ÈVE BOISONNAULT
GUILLAUME CHOUINARD
AUDRÉE JUTEAU

JEAN-FRANÇOIS LÉGARÉ
ESTHER ROUSSEAU-MORIN

CRÉDITS

Chorégraphie
HÉLÈNE LANGEVIN

D’après un album jeunesse de
DOMINIQUE DEMERS, illustré par STÉPHANE POULIN

Assistance à la chorégraphie
SOPHIE MICHAUD

Concepteurs
LINDA BRUNELLE (costumes)
BERNARD FALAISE (musique)
MARTIN GAGNÉ (éclairages)
RICHARD LACROIX (décor)

Documents à télécharger