Classes de la rentrée

Classes de la rentrée

BOUGE DE LÀ présente ses classes de la rentrée 2017!

Joannie Douville et Jean-François Légaré proposent aux professionnels et aux étudiants une série de classes techniques contemporaines suivie d’un stage sur les fondements créatifs de la compagnie! Avec la participation spéciale d’Hélène Langevin, directrice artistique et chorégraphe.

Renseignements pratiques

Renseignements pratiques

Du lundi 28 août au vendredi 1er septembre
De 10 h à 14 h
(avec une pause de 11 h 30 à midi)

Département de danse de l’UQAM
840, rue Cherrier
Local K-4110

Inscriptions dès maintenant!

Inscriptions

L’INSCRIPTION est ouverte DÈS MAINTENANT et jusqu’au début des classes, soit le lundi 28 août!

Afin de réserver votre place (elles sont limitées!), merci de remplir ce formulaire et de nous le transmettre accompagné d’un dépôt de 50 % au plus tard le vendredi 18 août 2017.

 

Contenu des cours

Contenu des cours

Investir la tridimensionnalité, explorer et libérer l’univers artistique singulier du danseur, améliorer son rapport au sol. La classe évolue entre systèmes d’improvisation et exercices techniques. Le résultat de la rencontre entre le défi technique et la dépense énergétique est ultimement l’euphorie, l’état de grâce, le plaisir !

de 10 h à 11 h 30
avec Jean-François Légaré

À l’aide d’un système de repères physiques simples et accessibles, la pratique de l’Aeküus facilite l’autonomie dans la pratique du mouvement. Dans ce cas-ci, elle servira d’entrainement spécifique préparant le corps à intégrer les fondements de la compagnie Bouge de là.

de 12 h à 12 h 30
avec Joannie Douville

Exploration des principes moteurs créatifs de la compagnie. Parmi ceux-ci : la théâtralité, la danse d’état, la danse formaliste, la composition et le travail de porté.

Thématiques de la semaine
Lundi : danse d’état
Mardi : travail de porté
Mercredi : création avec texte et voix
Jeudi : danse d’état
Vendredi : danse formaliste

de 12 h 30 à 14 h
avec Joannie Douville
et Jean-François Légaré
invitée spéciale : Hélène Langevin